Vacances à Cuba: comment j’ai choisi ma destination

vacances à Cuba
croquis © John Coulter

J’étais dans la ville de Québec lorsque je me suis dis qu’un peu de soleil me ferait le plus grand bien. J’ai donc décidé de partir en vacances à Cuba et voilà comment je m’y suis pris pour choisir ma destination.

Nous sommes en avril et dans la province de Québec, le soleil vient à peine de faire son apparition. J’ai l’impression que la transition printanière sera de courte durée. Depuis le Canada, les vols pour l’Amérique du sud sont très bon marché, donc pourquoi ne pas en profiter ? Reste plus qu’à choisir la région qui m’accueillera !

Jamaïque, République Dominicaine, Cuba, Mexique… J’ai un faible pour la Jamaïque mais j’ai préféré suivre les conseils des voyageurs me déconseillant cette destination lorsque l’on est une voyageuSE seule (mesdemoiselles, si vous y êtes allées seules, n’hésitez pas à partager votre expérience, bonne ou mauvaise, à la fin de l’article).

Vacances à Cuba

J’ai finalement jeté mon dévolu sur l’île du Che, destination Cuba !

vacances à CubaOutre les plages et le soleil, j’ai envie de voir des coins plus reculés, me balader à la campagne, me baigner quand j’en ai envie, ne pas avoir affaire à une horde de touristes et visiter une grande ville cubaine. Quoi, vous me trouver exigeante?

J’avoue, peut-être un peu…

Première étape, je choisis ma période de voyage. Et parce que je n’ai pas envie de me sentir faire partie de la masse de touristes canadiens, le départ se fera en mai.

Deuxième étape, j’élimine d’office la partie ouest de l’île. Certes, il y a La Havane qui méritait sûrement d’être vue, mais il y a surtout Varadero à l’Est, la première station balnéaire du pays. Ambiance fête et alcool à volonté, ce n’est pas l’ambiance que je recherche en l’occurrence.

Je passe donc en revue forums et autres guides de voyage, pour finalement tomber sur ce nom à rallonge: Guardalavaca.

Guardalavaca est un village situé à l’est de Cuba, non loin de la ville d’Holguin. Ici, vous ne trouverez pas d’attractions touristiques, de musées à visiter ou de bars branchés, vous êtes prévenus!

Donc reprenons du début:

– Vous n’êtes pas très loin de la nature avec l’immense Parc Naturel Bahía de Naranjo, classé patrimoine mondial de l’UNESCO en raison de la diversité de sa faune et de sa flore.

– La plage est dispo également, et porte d’ailleurs le même nom que le village. Sachez qu’elle est publique, chose que je trouve vraiment sympa. D’autant plus que le soir, le bar Los Amigos situé sur la plage, organise des soirées salsa très chouettes.

– Vous êtes à 3h de bus de Santiago de Cuba, berceau de la révolution cubaine et à quelques minutes en taxi d’Holguin.

– Pour être pénards, venez en mai, lorsque les étudiants canadiens ne sont pas encore arrivés pour mettre le feu !

Voilà, j’ai trouvé ma destination !

[divider]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge