Encadrer des séjours linguistiques: le bon plan testé et approuvé par moi-même

encadrer des séjours linguistiquesComme vous le savez peut-être, j’aime particulièrement les voyages urbains, bien que je n’ai rien contre les escapades loin de toute civilisation (joke!). Depuis quelques années déjà, je voyage gratuitement dans de nombreuses villes d’Europe: Londres, Cork, Oxford, Cambridge, Limerick, etc… Ma petite astuce: encadrer des séjours linguistiques !

En plus d’être souvent coûteux, organiser un voyage dans une grande ville peut vite s’avérer compliqué: trouver un hébergement proche des attractions principales sans être trop cher, trouver des dates de voyage à moindre coût (surtout pendant les vacances scolaires) etc… Je comprends que pour beaucoup, toute cette organisation ne soit pas la partie préférée du voyage.

Une solution s’offre à vous pour voyager gratuitement sans rien organiser et en plus en étant rémunéré. Vous l’aurez certainement compris, il s’agit d’encadrer des séjours linguistiques. En revanche, il faudra faire quelques compromis puisque vous y allez pour « travailler ». Je mets des guillemets car personnellement, je ne trouve pas ce boulot très prenant. Je tiens à préciser que je suis toujours partie avec le Club Langues et Civilisations, je vais donc ici ne parler que de leurs séjours puisque ce sont les seuls que j’ai pu expérimenter.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, être accompagnateur n’est pas forcément un job d’été pour étudiants. En effet, il y a aussi beaucoup de collègues profs de langue qui consacrent quelques semaines de leurs vacances à ce type de séjour, tout simplement parce que c’est une profession qui bénéficie de vacances scolaires, période durant laquelle ont lieu les séjours linguistiques.

Comment se déroule un séjour linguistique ?

Sachez que les organismes spécialisés sont nombreux et qu’ils proposent tous différentes formules: individuel, en groupe, axé sur la pratique d’un sport ou d’un art,  avec ou sans cours de langue ou encore des séjours de préparation à des examens étrangers. Le séjour sera également différent selon que l’hébergement se fait en famille ou en résidence ou encore en fonction de l’âge des participants (11-16 ans, 12-17 ans, 15-18 ans…). Tous les séjours ne se déroulent donc pas de la même manière, je parlerai ici uniquement des séjours que je connais et que j’encadre, qui sont, dirons-nous, assez tranquillou  ^^

Les séjours les plus classiques se déroulent en familles hôtesses pour plus d’immersion et durent 2 ou 3 semaines dans le pays choisi. Etant angliciste, j’ai souvent encadré en pays anglophones, car oui, il faut pouvoir parler la langue du pays qui accueille pour pouvoir communiquer avec les familles, les organisateurs locaux et les professeurs de langue sur place le cas échéant. Ceux qui ont beaucoup de chance et de pratique peuvent aller loin, Australie, Chine, Costa Rica, Nouvelle-Zélande, eh oui, c’est une chance de pouvoir partir aussi loin sans rien payer !  Dans ce type de séjour, les participants ont des cours de langue le matin et des visites diverses l’après-midi. Certaines journées sont entièrement dédiées aux visites si elles ont lieu loin de la ville de séjour. Les journées commencent en général entre 8h et 9h et terminent vers 18h. Le soir, vous êtes tranquilles puisque les jeunes sont sous la responsabilité des familles, vous pouvez donc en profiter pour découvrir les lieux ou passer des soirées sympas avec les autres accompagnateurs (4 pour 49 jeunes environ). D’ailleurs j’ai passé de très bons moments et certains anciens collègues sont restés des amis.

Encadrer des séjours linguistiques: quel sera votre rôle ?

Le rôle d’un accompagnateur, c’est bien sur d’accompagner le groupe (!) mais aussi d’encadrer les jeunes, de veiller à leur sécurité, d’être présent pour eux et à l’écoute si besoin (certains bouts de chou sont très jeunes et partent loin de leurs parents pour la première fois). Concrètement, le jour du départ, l’équipe d’accompagnateurs doit vérifier les papiers administratifs des jeunes, veiller à monter dans le bon train ou à ne pas rater l’avion ! Bon, dit comme ça, ça peut paraître stressant surtout quand on n’a jamais encadré de jeunes, mais croyez-moi il n’en est rien, vous n’êtes pas seuls à tout gérer. Et certains trajets se font en bus, beaucoup plus relax, c’est le chauffeur qui se débrouille 🙂 . Ensuite, pendant le séjour, laissez-vous guider en fonction de ce qu’il se passe, chaque séjour est différent. Pour en avoir fait plusieurs, je peux vous dire que je ne m’en lasse pas et que je n’ai jamais été confrontée à de gros problèmes (bon, des mineurs qui se font choper avec des bouteilles de Vodka alors que c’est parfaitement illégal en Grande-Bretagne, mais ça fait partie du jeu). D’ailleurs, je repars cet été en Angleterre à la découverte de la côte sud

Vous avez bien sur une journée de repos par semaine et le matin, lorsque les jeunes sont en cours, vous pouvez même aller vous balader, ce qui est très apprécié 🙂 Finalement, on n’a pas forcément l’impression de travailler contrairement à un centre de loisir où on est un vrai animateur qui prépare tout un tas de trucs pour occuper les jeunes.

Ah, j’allais oublier, le méga bon plan, c’est d’encadrer un séjour personnalisé. Je vous explique: les jeunes sont toute la journée avec leur prof, du coup, vous êtes là pour les accompagner à l’aller, au retour et pour faire une excursion d’une journée dans une ville. Tout le reste du temps, vous êtes libres d’explorer librement (sans pour autant aller vous perdre au fin fond de l’extrême nord de l’Ecosse !). J’ai encadré ce type de séjour à Londres, ce qui m’a permis de bien explorer la ville.

Résumons…

Evidemment, même si je vous donne des éléments factuels, cet article reste subjectif. Je trouve que c’est une bonne opportunité, d’autres penserons le contraire.

– Pour résumer, vous voyagez gratuitement depuis la ville de départ, par exemple, si le départ se fait à Paris et que vous habitez à Rennes, vous devrez payer le transport jusqu’à Paris. Choisissez plutôt les séjours dont le transport se fait en bus, vous avez plus de chances de partir depuis votre ville, c’est ce que je fais la plupart du temps pour les séjours à Cambridge: le bus part de Strasbourg et passe par Nancy, où je vis, pour récupérer les participants.

– Bien sur, vous ne payez ni le logement, ni la nourriture, à part si vous souhaitez manger à l’extérieur.

– Vous avez gratuitement accès aux musées et autres lieux culturels payants et avez suffisamment de temps pour explorer la ville.

– Vous ferez certainement des dépenses, entre les bières le soir entre collègues, les transports pour aller se balader et les achats divers, ça peut aller vite. Oui, mais vous serez payés entre 200 et 300 euros environ pour un séjour de 3 semaines, en fonction de votre poste (accompagnateur ou responsable) donc à moins d’être très dépensiers, vous gagnerez plus que vous ne dépenserez.

– Souvenez-vous, votre rôle est d’encadrer des jeunes, vous devrez donc faire preuve de sérieux et vous montrer responsables.

– Vous pouvez choisir votre destination, en fonction des langues que vous parlez et aussi en fonction des séjours encore disponibles. Dans un premier temps, vous ne pourrez voyager qu’en Europe.

– Vous devez avoir 21 ans minimum pour être accompagnateur et vous débrouillez en anglais, en espagnol, en italien ou en allemand. Si vous êtes intéressés, les candidatures se font en ligne sur le site et vous devrez passer un test pour évaluer votre niveau de langue. Il s’agit d’une série de 100 questions mais rien de bien compliqué.

Le BAFA n’est pas nécessaire pour encadrer un séjour.

J’espère que j’aurais attisé votre curiosité 🙂

Pour plus d’infos ou pour déposer votre candidature: Le Club Langues et Civilisations

8 Comments

  • Je pars avec CLC en Angleterre cet été pour la première fois en tant qu’accompagnatrice, ton article me donne encore plus envie d’y être. Est-ce que tu sais au bout de combien d’années/voyages on peut choisir un voyage hors Europe ?
    Tameï Articles récents…[# 24] – 2 mois aprèsMy Profile

    • Je suis ravie de savoir que mon article te donne encore plus la pêche ! En général il faut avoir fait plusieurs années de voyages réguliers, peut-être 3/4 ans avant d’espérer partir hors Europe. Avoir été accompagnateur-responsable peut aussi jouer en ta faveur.

  • j’ai un petit probleme j’ai 20 ans et non 21 ans tu pense que j’ai quand meme des chance d’etres prisse ?

  • Ton article est génial! J´ai réalisé de nombreuses colo (en tant que jeune) et la seule chose qui m´empêchait de passer du côté animateur était que je n´ai pas le BAFA… Mais encadrer des séjours linguistiques, ca me tente carrément!
    Merci pour le tuyau donc, je pense que je vais me laisser tenter très bientôt 🙂
    Au plaisir de te lire (ton blog est très agréable à parcourir, au passage!)
    Justine

  • Coucou
    Merci pour ton article. J’ai postulé. On me demande de maintenant de faire le test d’anglais.
    Il faut faire quoi comme score pour espérer pouvoir partir ? Stp
    enfin le minimum quoi

    Fatima

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge