Ecole de Nancy: visite apéritive et parcours Art Nouveau

Ecole de Nancy

Vendredi dernier je profitais d’une accalmie météorologique pour visiter Nancy autrement. Souvenez-vous, dans un autre article je vous donnais quelques idées pour redécouvrir sa ville lorsque l’on est dans l’impossibilité de voyager. Eh bien, j’ai mis en pratique mes quelques recommandations pour découvrir le mouvement Art Nouveau de l’Ecole de Nancy.  

L’Art Nouveau, je m’y intéresse enfin !

Je vis à Nancy depuis plusieurs années maintenant, j’y ai fait toutes mes études d’anglais et j’y exerce aujourd’hui mon métier d’enseignante. Comme beaucoup, je ne me suis jamais vraiment intéressée à la culture historique ou artistique de la ville, ce n’était pas ma préoccupation principale lorsque j’étais à la fac. Après mes études et même pendant, il m’est arrivée d’avoir envie de me pencher plus sérieusement sur l’histoire de la ville et surtout sur ses joyaux d’architecture, mais on se dit toujours qu’on remettra ça à plus tard. Eh bien cette fois, je m’y tiens ! D’une part, parce que je suis en vacances, finis les cours à préparer, les interros à corriger et les bulletins à remplir, d’autre part, il me restait encore une bonne semaine avant mon English Trip (au jour de la publication de l’article, Angleterre = J – 1). Mais attention, ce ne fût pas une corvée que de visiter Nancy avec l’œil nouveau d’une touriste découvrant cette perle de l’est, bien au contraire !

Au programme, un parcours guidé par la charmante Virginie de l’Office de Tourisme de Nancy, partant bien sûr de notre Place Stanislas mondiale (oui j’ai bien dit mondiale :-p ) et allant jusqu’à la Chambre de Commerce et de l’Industrie, le tout en plusieurs étapes et se terminant en beauté par une dégustation sucrée à l’Excelsior !

Art Nouveau

Je suis arrivée pile poil à l’heure devant l’Office de tourisme (qui se trouve sur la Place Stan pour ceux qui ne connaissent pas la ville, vous ne pouvez pas le louper), il est 18h30 et nous commençons sans plus attendre notre petite virée. Le point de départ sur la carte est à droite (le point A), l’arrivée à gauche (le point B vous l’aurez compris) et entre les deux, 3 losanges verts qui représentent les arrêts « culture ». Vous avez peut-être aussi remarqué l’étoile dans le coin gauche, c’est notre pause dégustation « miam miam » sucrée 😀 !

L’Ecole de Nancy

Je n’ai pas la prétention de vous faire un cours d’histoire de l’art, mais juste de partager avec vous les quelques découvertes surprenantes que j’ai faites lors de cette visite. Imaginez, je suis passée devant ces édifices des centaines de fois sans me douter des richesses culturelles qu’ils renfermaient, j’ai un peu honte, je l’avoue… A commencer par le premier bref arrêt, le Crédit Agricole ! Eh oui, la banque a la chance d’avoir ses locaux ornés d’une porte en bois créée par Eugène Vallin, architecte et menuisier d’art. Il a bien sûr fait partie de l’Ecole de Nancy, qui, pour faire court, a été une Ecole qui a dynamisé l’Art Nouveau en France. Ce n’est pas anodin dans la mesure où l’Art Nouveau, qui a été un courant artistique très important en Europe à la fin du 19ème siècle, a atteint des villes aussi importantes que Paris, Munich ou Prague. La ville de Nancy a donc réussi à tirer son épingle du jeu avec des artistes qui ont su imposer leur style à l’Exposition Universelle de Paris.

ecole de nancy

On continue jusqu’à la Chambre de Commerce et de l’Industrie qui fût construite en 1906 et qui était le cœur économique de la ville. Il faut savoir que Nancy n’est pas une ville guerrière mais une ville commerçante, elle mise donc beaucoup sur les industriels. C’est Antonin Daum qui supervise la décoration et les ornements de l’édifice, pour cela, il fait appel à des grands noms de l’Ecole de Nancy, comme Jacques Grüber, maître verrier ou encore Louis Majorelle, ébéniste et décorateur. La porte d’entrée de la Chambre vaut à elle seule le détour !

               Ecole de Nancy        ecole de nancy

Le parcours nous mène quelques mètres plus loin, devant la Porte Stanislas. Si je me souviens bien, elle fut érigée au 18ème siècle et fermait la ville. Juste après, le clou du spectacle si j’ose dire, puisque j’ai eu la chance d’entrer dans la Chambre de Commerce. La décoration est un réel hommage aux savoir-faire, aux industries et aux paysages lorrains. Les verrières, au nombre de cinq, sont signées Grüber et sont de véritables œuvres d’arts, pensées comme des tableaux (d’ailleurs, j’apprends qu’il signe toujours avec la mention « peintre-verrier »). Les verrières sont financées par des industriels bien distincts en fonction de ce qu’elles représentent, ainsi, l’une d’elles dédiée à la sidérurgie sera financée par les aciéries de Longwy. Elles dépeignent tantôt un paysage vosgien, tantôt un village, tantôt un chimiste… Je suis réellement subjuguée par cet art.  J’ai appris tellement de choses et souri à tellement d’anecdotes que je ne pourrai pas toutes vous les livrer. Il y en a toute de même une que je tiens à partager avec vous concernant l’Excelsior, la brasserie à l’architecture Art Nouveau dans laquelle nous avons dégusté plusieurs spécialités lorraines. Dans les années 70, le maire de Nancy voulait détruire ce magnifique bâtiment pour construire une tour ! Heureusement, les défenseurs de l’Excelsior se sont battu et le projet fut abandonné, mais une tour a quand même été construite, juste en face, il s’agit de l’hôtel Park Inn pour ceux qui connaissent la ville. On a échappé au pire !

La visite apéritive s’est terminée comme il se doit, tout en douceur ! J’ai dégusté les fameux Macarons des soeurs, un sorbet mirabelle, des bergamotes et de l’eau de vie de mirabelle entre autres !

art nouveau ecole de nancy

 ecole de nancy

Verriere ecole de nancy

lustre art nouveau  art ecole de nancy

Excelsior ecole de nancy

brasserie Excelsior ecole de nancy

Excelsior Nancy

Spécialités lorraines nancy

macarons

 

1 Comment

  • Nous sommes donc voisines 😉

    Ah Nancy et son Art Nouveau. Pas plus tard que dimanche dernier nous avons suivi le parcours de la ville (fascicule gratuit remis à l’office de tourisme avec des dizaines de maisons Art Nouveau)
    Nous nous l’aimons sous toutes ces formes. Evidemment nous préférons le style de l’Ecole de Nancy et celui de Bruxelles (Horta est un disciple de l’Ecole de Nancy) mais nous avons aussi aimé Riga et son Jungenstil, branche germanique de l’Art Nouveau.

    Je file regarder ce joli blog

    Belle soirée
    En route simone Articles récents…Le pays des fjords et le Geiranger fjordMy Profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge